Recharge tes super-pouvoirs

CREATIVE MORNINGS MONTRÉAL : 5 INSPIRATIONS

05 août 2013

Depuis l’arrivée des Creative Mornings à Montréal, un point s’ajoute à notre liste de bonnes raisons d’emprunter régulièrement la 40 vers l’Ouest, à la poursuite d’idées nouvelles et de rencontres inspirantes. Du chemin, les conférenciers en ont fait eux aussi et ils savent partager leur vision en ébranlant toujours un peu celle qu’on se fait du monde. Claude Théoret, astrophysicien et fondateur de la startup en analyse de médias sociaux Nexalogy, était de ceux-là, vendredi dernier au Planétarium.

Le thème de ce matin créatif était l’espace. Je ne vous expliquerai pas la théorie du big bang et des trous noirs, on pourrait s’y perdre (heureusement, une vidéo de la conférence est à venir). La capacité de l’éminent scientifique à transposer les phénomènes spatiaux à la vie de tous les jours est certainement ce qui m’a le plus marquée. Voici 5 idées inspirées de la présentation de M. Théoret, “The Outer Type”.

1. Une idée : être créatif, c’est se tenir constamment sur la ligne du connu et de l’incertain, là où l’art et la science se rencontrent. Explorer ces frontières mystérieuses mène inévitablement à sortir de sa zone de confort. N’avoir aucune idée d’où on s’en va, suivre son intuition et continuer d’avancer en se dépassant chaque jour, c’est ce qui mène à l’innovation (et j’ajouterais, pour reprendre les termes de M. Théoret : « le reste, c’est médiocre. » Bang.)

2. Une démarche : les scientifiques sont probablement les experts qui se permettent d’affirmer sans gêne qu’ils ne connaissent pas la réponse. L’expérimentation leur permet d’arriver à des résultats renversants, jamais vus. La démarche scientifique les fait cheminer avec les dernières avancées, qui est sont les plus justes à un moment donné, jusqu’à ce qu’ils sachent mieux et conséquemment, fassent mieux.

3. Un concept : Claude Théoret affirme que « le plus petit influence le plus grand. » Par exemple, dans l’écosystème du réseau social Twitter, un tweet, c’est l’infiniment petit. Comprendre l’impact de chacun et décortiquer leurs interactions permet à Nexalogy de trouver les liens entre eux et de dresser un portrait impressionnant de leur influence globale. Et si on s’attardait plus souvent à la « big picture » en commençant par le début?

4. Une vidéo : Inside the Nebulae, une création planante de 55 secondes où l’on peut s’imaginer voler à travers les nuages de gaz dans l’espace.

5. Un sketch : Cynthia Savard de TP1 a imagé son interprétation de la conférence en illustration. Joli!

Lors du prochain matin créatif, le 30 août, Louise Guay promet d’ouvrir nos horizons en nous entretenant de géoweb et autres technologies participatives. Elle était d’ailleurs l’une de nos inspirations à TEDxHEC dernièrement. On s’y voit?