Recharge tes super-pouvoirs

VAINCRE LES MORTS-VIVANTS PAR LA CRÉATIVITÉ

28 janvier 2014

Ceci est le script officiel de la conférence que Julie a donnée à Tedx Québec en novembre 2013.
Vous pouvez lire le récit de son expérience ici, consulter la présentation sur slideshare et regarder la vidéo de sa conférence .

ON VIT DANS UN MONDE REMPLI DE MORTS-VIVANTS.

Ils vous guettent.
Ils nous guettent.
Ils sont derrière vous. Ils vous poursuivent et lorsque vous réussissez à vous éloigner un peu, ils vous rattrapent …

On côtoie chaque jour des Morts-Vivants
Pensez à toutes fois où vous vous butez à une règle qui ne fait pas de sens.
À toutes ces façons de faire qui ne semblent pas adaptés à la nature humaine.
Pensez à tous les formulaires inutiles.

Un troupeau de Morts-Vivants.
Le regard vide.
Qui ne pensent qu’à arriver à la maison pour manger leur steak… de cerveau.

On vit dans un système dominé par les Morts-Vivants.
Créé par et pour les Morts-Vivants
Un système dont la lourdeur ne fait qu’une bouchée de notre enthousiasme.

MORTS.
VIVANTS.
ON OSSILLE TOUS ENTRE LES DEUX.
CONSTAMMENT. CHAQUE JOUR.

Morts.
Le teint pâle, les yeux vides.
Grognant au lieu de parler.
Mobiles, mais techniquement morts.
Déconnectés, engourdis.
Sans aucune activité du coeur (biiiiiiiiiiiip)

Vivants.
Allumés par une idée de génie.
Enchantés par une découverte.
Émus par un élan de générosité.
Le coeur qui bat à 100 milles à l’heure. (toc toc toc toc)

MORTS. VIVANTS.

Comment faire autrement, au fond?
On fait tous partie du système.

Se transformer en Mort-Vivant est ce qui nous donne le sentiment de faire partie de la majorité. Du groupe fort. C’est ce qui nous donne accès aux commandes aussi. Et admettons le système fonctionne mieux quand tout le monde tourne la roue du même côté. Les morts-vivants fonctionnent mieux quand ils marchent en troupeaux.

MAIS AU FOND DE NOUS, PERSONNE N’A ENVIE D’ÊTRE UN MORT-VIVANT.
VIVRE SA VIE À MOITIÉ MORT ET À MOITIÉ VIVANT?
EST-CE QUE C’EST L’ÉQUIVALENT DE RÉDUIRE SA VIE DE MOITIÉ?

Je sais pas vous, mais personnellement, ça ne m’intéresse pas du tout. J’ai senti le besoin d’ériger ma stratégie de survie aux morts-vivants il y a à peu près 10 ans. C’était à mon arrivée sur le marché du travail. À cette époque-là je me souviens que j’avais été assomée par l’effet somnifère de la vie de bureau. Chaque midi je me sauvais pour marcher, ou me cacher dans un café. Pour remplir des pages et des pages de mon cahier. Des pages et des pages de stratégies anti-zombies.

Dans ma propre lutte aux morts-vivants, j’ai découvert une armée de gens qui eux-aussi refusaient (avec passion) que le sens de leur vie soit dictée par la majorité. Des dizaines, des centaines, voire des milliers de personnes.

Un système parallèle, un peu underground.
Un mouvement.Le mouvement Inspiré.

Un mouvement qui fonctionne un peu comme les Morts-Vivants : plus on y baigne et plus on est contaminé. Sauf qu’au lieu d’endormir les esprits, il les éveille.  Dans cet éco-système-là, au lieu de transformer tout ce qu’elles touchent en morts-vivants à leur tour, les espèces s’aident à survivre et à conserver leurs caractéristiques particulières.

LE MOUVEMENT INSPIRÉ VAINC LA GRISAILLE ET LA LÉTHARGIE QUI NOUS PREND D’ASSAUT QUAND ON RÉALISE DANS QUEL MONDE ON VIT. IL NOUS CONTAMINE PAR LE VIRUS DE L’ESPOIR. ET C’EST L’ARME LA PLUS REDOUTABLE QUE J’AI TROUVÉE.

Les Inspirés ont des ramifications partout.
Ils sont partout. À travers les Morts-Vivants.
Dans les petites et moyennes entreprises, dans les cubicules des gouvernements, dans les quartiers et dans les cafés.

Ils sont partout, mais ils sont aussi en marge.
Parce qu’ils appartiennent à ce système secret. Privilégié.
Où ils peuvent se réfugier.
Et devenir immunisé contre les Morts-vivants de notre société.

Le mouvement s’agrandit. Et ils sont de plus en plus nombreux à passer de l’autre côté.Une chose est certaine, c’est que nous sommes tous des êtres inspirés. Nous avons tous ce feu coloré à l’intérieur de nous. Cette force créative et créatrice.  Ce qui veut dire qu’on peut tous avoir nous aussi, accès à cette zone libre. Ce laboratoire protégé. Voici comment :

1. PARTEZ DE CE QUE VOUS ÊTES

L’introspection est le déjeuné préféré des Inspirés.

Se connaître et connaître comment ils ont envie de se sentir et ce qu’ils ont envie de vivre leur permet d’être guidés par ce qu’il y a à l’intérieur d’eux, et non de ce que la société attend d’eux.

Ils font de leurs rêves, de leurs idées et de leur vision du monde la trame de leur vie.

2. OSEZ CRÉER DE NOUVEAUX MODÈLES

Les grands modèles de notre société nous font parfois l’effet d’épaves. Des prisons abandonnées remplies de morts-vivants qui font le guet. C’est est souvent assez pour nous faire sentir totalement impuissants.

Pourtant les outils sont là pour nous permettre d’imaginer et de créer des solutions, en marge du système existant.

Les Inspirés ont espoir. Ils croient sincèrement que le monde peut devenir meilleur. Et qu’ils sont là pour y contribuer.

3. PARTAGEZ VOS IDÉES AVEC LE MONDE

Nous avons tous, un jour ou l’autre eu envie de connecter avec d’autres autour d’une idée un peu saugrenue ou d’un projet excitant, d’une philosophie ou d’un style de vie. Tout est là pour nous permettre de le faire.

Les inspirés utilisent ces outils à leur disposition pour trouver d’autres passionnés et lancer leurs idées dans l’univers. Pour avoir un impact positif et rafraîchissant – si petit soit-il – sur leur vie, la vie des autres, les villes, sur la société.

4.  CONNECTEZ

Les connexions entre Inspirés ne sont pas stratégiques, elles sont authentiques. Par leurs valeurs de coeur. Par leur humanité. Ils s’encouragent, se supportent et s’entraident également dans la création de projets de vie authentiques.

Les inspirés cherchent à travailler ensemble. À partager l’expérience.
À co-créer des projets collectifs positifs et prometteurs.
C’est là la force du mouvement.

Alors si vous reconnaissez un autre Inspiré autour de vous, connectez. Faites lui un signe.
Vous savez, comme les membres d’une même espèce.
D’un même clan. Le clan anti-morts-vivants.

5. PASSEZ À L’ACTION

Ce n’est pas important que nos idées soient des idées de grandeur.
Que nos rêves soient petits ou gros, publics ou privés.
Professionnels ou personnels
Tout ce qui compte, c’est de se donner le droit de créer.

D’essayer
D’expérimenter
Il faut se donner le droit de faire un pas en avant et deux en arrière
De se tromper
De changer d’idée
Juste pour voir où ça va nous mener.

6. OUBLIEZ LA NOTION DE SUCCÈS

Accomplissement. Succès. Ces concepts qui sont véhiculés par le système des morts-vivant finissent par nous laisser à bout de souffle. Ils finissent par nous faire ressentir une pression énorme comme si on était toujours sur le qui-vive…

De l’autre côté, si je vous dis sens et de créativité nous font sentir légers, inspirés. Ils nous attirent sans qu’on ait à se pousser. La productivité des Inspirés vient de ce sentiment-là, vient d’un élan positif qui vient naturellement.

7. NE CRAIGNEZ PAS CE QUE LES AUTRES PENSENT DE VOUS.

Ne vous souciez pas trop d’être compris ou acclamés.
Appréciez simplement le processus, l’action de créer, de partager.
Une chose est certaine c’est que chaque action a un effet quelque part.
Chaque action entraîne son lot de possibilités.
Pour soi. Pour le monde.
Ce n’est jamais en vain.

NE VOUS FREINEZ DONC PAS.
SUIVEZ VOTRE ÉLAN COMME SI VOUS N’AVIEZ QU’UNE OPTION :
ÊTRE MORT OU VIVANT.