Recharge tes super-pouvoirs

Ce qui inspire Émilie Michaud

24 août 2015

Au-delà de la littérature, sujet sur lequel j’écris habituellement, il y a certaines activités que j’aime pratiquer lorsque je cherche l’inspiration. En voici quelques-unes!

 1. Les menus travaux 

Repeindre un bateau, réparer un quatre-roues, construire une bibliothèque ou désherber un plant de carottes, count me in! Dans un monde de plus en plus dématérialisé, où l’argent est virtuel et le travail se fait derrière un ordinateur, le retour aux choses concrètes est un refuge. C’est aussi la satisfaction absolue de voir le résultat de son action, de changer l’état d’une chose et d’acquérir quelques capacités manuelles fort utiles! Personnellement, ça m’aide aussi à me concentrer. Peinturer, sabler, visser, ça me permet de penser à autre chose en même temps.

2. La forêt 

Mer ou montagne? Non, je suis plutôt team forêt! L’odeur des fougères et de la terre mouillée après la pluie, du feu de bois en camping, l’air vivifiant pris à grande bouffée, le bruissement des feuilles tombées en automne (et leur couleur! Ah! L’automne!), le chant des oiseaux, la tranquillité, les multiples animaux que l’on y rencontre; ma liste de raisons s’allonge quasiment à l’infini. Quand je dois faire le point, quand je veux retrouver le sourire, c’est là que je me réfugie. En plus, les vertus du temps passé dans la nature sur la créativité, la concentration ou la santé globale ont été prouvées!

3. Cuisiner des gâteaux 

Dany Laferrière a dit que « nourrir quelqu’un, c’est une façon de lui dire qu’on l’aime » (je vous reviens plus tard sur ma passion pour les citations). Là, ça devient poétique, on crée de la magie. Oserais-je dire que l’on génère du bonheur en cuisinant un gâteau, en plus de partager de l’amour? Oui! Ça m’inspire, car cela représente aussi le plaisir de partager ce petit morceau de paradis avec les autres : c’est une promesse de retrouvailles en famille ou entre amis. Encore plus si on l’a cuisiné ensemble. Allez, avouez! Qui n’a jamais plongé un doigt dans la pâte crue?