Recharge tes super-pouvoirs

Le coeur a des raisons que la passion ignore

10 juin 2015

Trouver le parfait équilibre entre ses passions et sa raison est un art qu’on risque de perfectionner toute notre vie. Je pense qu’on devrait organiser un gala pour remettre des prix à ceux qui pensent avoir réussi. Selon moi, il est impossible que les gens qui semblent épanouis et parfaitement en contrôle ne doutent pas à un certain moment donné eux aussi.

 

Quand l’argent est un moyen et non pas une fin.

 

Tout le monde souhaiterait être généreusement payé pour vivre de ses passions, mais la pression de la société nous rattrape à un certain point. Un loisir qui nous permet d’avoir beaucoup de plaisir, ce n’est pas un travail. Un emploi te permet plutôt de gagner ta vie. Ton salaire doit être mérité grâce à tes efforts soutenus et à ta contribution à l’économie des entreprises. Ce discours, ce n’est pas le mien, mais plutôt celui qu’on a tendance à entendre au quotidien. Comme certains d’entre vous, j’ai encore des dettes et il faudrait déjà que je pense à ma retraite. Je dois quand même me rendre à l’évidence : je travaille parce que j’ai souvent faim et que je dois gagner mon pain. Et si je gagne à la loterie un jour et que les gens me demandent ce que je fais dans la vie, je serai heureuse de leur répondre que j’écris.

 

Chaque vie a son histoire porteuse d’espoir.

 

Bon, je n’achète peut-être pas de billets de loterie, mais j’ai quand même de l’espoir. L’espoir que mes émotions deviennent de grands moteurs de création, à un tel point que des gens des quatre coins du globe me demanderont de partager le fruit de mes idées. L’espoir que tous les inspirés sortiront de leur tanière pour se rassembler et montrer la diversité de leurs talents. L’espoir que la société s’ouvrira davantage à la réalité des dernières générations créatives et collaboratives sans nous mettre de pression par rapport à l’avancement de nos réalisations. C’est mon histoire et je continue à y croire.

 

Mais si vous êtes ici aujourd’hui, en train de lire ce billet, c’est probablement parce que vous êtes du même avis. Que vous avez-vous aussi l’espoir de bâtir une vie qui vous ressemble et qui vous sourit. Que vous rêvez de ne plus compter les heures et de rayonner de fierté. Je suis contente de savoir que je ne suis pas la seule à tenter de maîtriser ma raison. Il y a même des chances que nous soyons encore plusieurs à travailler quand nous serons placés dans des CHSLD.

 

Je ne sais même pas si je serai encore en vie quand viendra le moment de prendre ma retraite (si je peux en prendre une étant donné que je suis engagée dans tout ce que je fais, même quand vient le temps de magasiner). Malgré tout, je suis certaine d’une chose: je ne serai pas riche, mais je serai heureuse et comblée et je partirai la tête pleine de souvenirs et d’idées qui ont auront forgé ma personnalité inspirée. Et selon moi, ça vaut plus qu’un billet à la Lotto!