Blogue

Le Braincamp : concentré d’idées et de découvertes

30 avril 2016

Le weekend dernier, nous étions au Braincamp, une retraite créative sur le bord d’un lac à Val-Morin, dans les Laurentides. C’était le lieu idéal pour connecter avec les participants passionnés dans un contexte d’ouverture. Au Braincamp, toutes les idées sont bienvenues, jamais jugées, et les projets sont acclamés. Nous avons également animé un atelier riche en émotions, le Coworking de l’esprit (inspiré de l’une des zones de nos collaboratoires). C’est le genre d’événement qu’il faut vivre pour en saisir tous les bienfaits, mais en voici tout de même un aperçu sous forme de concentré d’inspiration! 

Et l'argent dans tout ça?

27 avril 2016

Parmi les choses qu’on m’a dites le plus souvent depuis que je suis travailleur autonome – et artiste, par-dessus le marché! –, les questions d’argent remportent la palme, et haut la main. Je comprends bien sûr d’où viennent ces interrogations et ces doutes : vivre de différents contrats et projets, sans avoir l’assurance de ce qui suivra, peut avoir quelque chose d’effrayant. 

Plaidoyer sympathique pour le pelletage de nuages

25 avril 2016

Face aux algorithmes potentiellement tout-puissants et aux big datas émotionnelles soi-disant muses de nos passions, que nous reste-t-il? Le pelletage de nuages? Si cela revient à s’élever à la hauteur de nos idées, à dissiper les pollutions mentales et écologiques, à percer une brèche dans le monde des possibles, à vouloir franchir le mur du son de l’utopie, alors j’adopterai volontiers cette option. 

Vendredi tous les jours ou la vie d'adulte

22 avril 2016

J’aimerais bien développer cette capacité à me sentir comme le vendredi soir tous les soirs de la semaine. Il me semble que j’aurais le dos un peu moins tendu et que j’arrêterais de remettre des activités fun avec pour seule raison le fait que c’est lundi ou mardi ou mercredi ou jeudi. Quoique le jeudi, la frénésie du vendredi commence à se faire sentir… 

 

« Hacker » son cerveau pour calmer son besoin d’hyper performance

20 avril 2016

Ce billet s’adresse aux perfectionnistes dans l’âme, à celles qui planifient une semaine en une journée, à ceux qui ont des exigences de performance démesurées. Mener une vie bien remplie, être intéressé par tout et vouloir réaliser de grandes choses vient souvent avec un besoin de performer à outrance. On dit qu’on a les qualités de nos défauts et celui-là, bien que parfois pratique, peut vite devenir épuisant mentalement. Après un an de thérapie cognitive comportementale (qui fera l’objet d’un futur billet), j’ai beaucoup appris sur le fonctionnement des pensées et j’ai envie de partager quelques trucs qui vous permettront de prendre la vie (je l’espère!) avec un peu plus de légèreté.