Blogue

On « rewind » l’année au prochain collaboratoire!

31 janvier 2016

C’est un classique. Février se pointe le bout du nez sans que nous ayons vu passer le début de l’année. Avez-vous pris la trajectoire que vous souhaitiez? Paniquez-vous à l’idée de la routine qui prend le dessus et vous ramène au constat que cette année ne sera pas différente des autres? Stop. Inspirez, expirez. Vous avez l’occasion de recommencer. 

« Ground-toi! »

29 janvier 2016

Je recommande fortement à toute personne ultra créative d’amorcer un processus vers un meilleur ancrage dans la réalité, sur terre. Je ne vous dis pas d’accepter une vie qui ne vous ressemble pas ou ce que la société vous dit de faire. Non, je ne suis aucunement là. Il s’agit ici d’apprendre à ancrer nos idées de fous dans ce monde afin qu’elles naissent et vivent pour vrai.

TEDx : Rencontre avec Kharoll­-Ann Souffrant

26 janvier 2016

Le 1er décembre 2015 se tenait la 4e édition des conférences TEDxQuébec, au théâtre Périscope, sous le thème « Autres directions ». Nous étions sur place lors de l'événement et avons eu la chance de nous entretenir avec quelques uns des conférenciers. Pour les prochaines semaines, vous aurez la chance de découvrir un peu plus en profondeur l'univers de cinq personnes pour qui prendre un chemin différent a une définition bien personnelle et très significative.

Partir seule au bout du monde : Catherine Tremblay l’a fait

24 janvier 2016

En étant seule, je m’attendais à avoir plusieurs réflexions et à vivre des combats avec moi-même. Mais pas autant que j’en ai vécu en réalité. Il faut dire que je suis une fille plus qu’entourée dans la vie. J’aime dire que j’ai un gros cocon : je suis le bébé d’une famille de trois enfants et de deux parents poules. J’ai aussi les mêmes amies depuis le secondaire. Huit filles qui se tiennent contre vents et marées. Je n’ai jamais été vraiment seule… jusqu’à mon voyage à Bangkok. 

Petite philosophie du bonheur et des recettes « magiques » pour l’atteindre

23 janvier 2016

La quête du bonheur est en voie de devenir une compétition : c’est à qui se sentira le plus zen, à qui mangera le plus sainement, et surtout à qui réussira le mieux à nous « vendre » son bonheur, à nous faire croire à son bonheur. La publicité, les médias et le milieu des communications ne sont pas étrangers à cette soif et, de fait, on nous vend de plus en plus l’idée que tel produit, telle attitude, tel magazine ou tel livre réussira à nous transformer, à faire de nous, éternelles chenilles, de glorieux et flamboyants papillons.