Recharge tes super-pouvoirs

« Ground-toi! »

29 janvier 2016

Je suis une idéatrice née et une grande rêveuse, comme beaucoup d’entre vous.

Nous, les rêveurs, avons une grande tendance à nous évader dans les airs, dans un espace lointain de notre cerveau où tout, absolument tout est possible. Cet espace où tout est merveilleux, ou parfois chaotique au plus haut point, est parfois loin, très loin de la réalité.

Je sais, on nous dit souvent que rien n’est impossible et que nos rêves peuvent se réaliser si nous y croyons très fort. Mais la vie m’a tôt fait réaliser que pour faire vivre nos rêves dans la réalité, il faut les ancrer très fort dans la terre. Il faut trouver un moyen de les matérialiser de manière concrète.

On m’appelle de temps en temps pour me demander comment faire pour réaliser une idée, un rêve. Par quelle étape faut-il commencer? Jusqu’à maintenant, j’ai toujours donné mes trucs de gestion de projets, qui consistent, grosso modo, à établir des objectifs concrets et à étaler leur réalisation dans un calendrier. Je sais, ça a l’air facile dit comme ça. Mais non. Ça ne l’est pas  du tout pour les rêveurs et oiseaux libres de ce monde. Tout simplement, parce que cette espèce humaine ultra créative et assoiffée de liberté a de la difficulté à s’ancrer elle-même. 

Comment ancrer nos idées dans la réalité lorsque nous sommes nous-mêmes incapables de le faire?

Je l’avoue : je souffre moi-même un peu de cette affliction. J’ai une grande difficulté à m’accoster et à me grounder dans ce monde-ci. J’ai tellement peur de ne pas pouvoir repartir, de ne plus pouvoir m’évader dans mon monde imaginaire si riche et de devenir prisonnière d’une réalité qui ne cadre pas avec qui je suisMais dernièrement, j’ai compris que pour réaliser encore plus de projets inspirants, de manière concrète et pour me donner confiance aussi, je devais m’ancrer un peu plus dans la réalité ou, plutôt, dans la terre. 

Je sais que ça sonne vraiment abstrait comme concept (bon, OK, ça sonne un peu fou!). Mais il n’en est rien. Je recommande fortement à toute personne ultra créative d’amorcer un processus vers un meilleur ancrage dans la réalité, sur terre. Je ne vous dis pas d’accepter une vie qui ne vous ressemble pas ou ce que la société vous dit de faire. Non, je ne suis aucunement là. Il s’agit ici d’apprendre à ancrer nos idées de fous dans ce monde afin qu’elles naissent et vivent pour vrai.

Vous voulez que je vous partage mes trucs d’ancrage? 

Personnellement, cela passe par mes pieds. Oui, oui, mes pieds! Je cours, je marche en forêt, je fais du ski de fond, de la raquette et de la planche à neige. Le contact avec la nature a un pouvoir extraordinaire sur mon cerveau et mon niveau d’énergie, mais surtout, il permet à mes pieds de me reconnecter avec la terre et la vie ici. Bien sûr, la connexion avec la nature peut aussi passer par la mer, les rivières, les cours d’eau. Le but est de sortir de notre environnement de béton et de nous connecter avec Dame nature.  

Je médite souvent aussi. Pas seulement pour m’évader dans un monde imaginaire, mais pour m’enraciner, comme un arbre. Je m’imagine littéralement en train de planter mes racines dans la terre, le plus profondément possible. De belles racines vertes et lumineuses (non je ne suis ni schizo ou sur la drogue, mais tout à fait lucide). La semaine dernière, une amie, Marie-Ève Lécine, m’a fait faire la méditation body scan, qui vise à être plus présente dans son corps et dans le moment présent. Ces sessions contribuent à faire de moi une personne plus calme, plus connectée à l’instant présent et, surtout, plus centrée, donc moins éparpillée dans ma tête et dans mon univers rocambolesque. 

Je sais que mes techniques semblent un peu folles et ésotériques, mais je vous mets au défi de les mettre en application pendant quelques semaines sans voir de résultats concrets sur votre capacité de concentration, votre focus et la réalisation de vos objectifs.