Recharge tes super-pouvoirs

Prendre le temps...de prendre son temps

04 juillet 2016

Aujourd'hui, dans un monde où tout va très vite (beaucoup trop à mon goût!), quand prenons-nous vraiment le temps d’apprécier les choses? Est-ce qu’on utilise vraiment les heures et les minutes comptées dans une journée pour faire quelque chose qui a du sens pour nous?

Avez-vous, tout comme moi, cette impression à la fin de la journée que vous n’avez rien accompli et que la routine métro-boulot-dodo a encore une fois engloutie tout votre temps? Peut-être même faites-vous partie de ces gens qui repoussent l’heure du coucher simplement parce lorsque vous fermerez les yeux, c’est le cadran qui vous réveillera pour recommencer encore et encore les mêmes faits et gestes jour après jour. Encore faut-il que vous ne fassiez pas en plus partie des gens qui font de l’insomnie!

Dans un monde où la performance est valorisée, où les gens qui remplissent leur agenda sont vénérés par plusieurs, comment peut-on parvenir à jeter toute cette pression à la poubelle et décider de prendre son temps?

Apprécier les petites choses

Autant je suis souvent pressée, très organisée (parfois trop aux yeux de certains!), ce que j’aime le plus, c’est m’arrêter pour ressentir les choses. Mon café au lait le matin fait partie des premiers petits plaisirs qui me permettent de trouver que la journée est belle. Ok, parfois je dois le faire réchauffer, parce que mes matins avec les enfants ne sont plus aussi relaxes qu’avant! Reste que j’arrête tout, le temps de prendre ma première gorgée, juste pour l’apprécier.

Identifiez ce que vous aimez dans votre journée (même si ça peut avoir l’air anodin) et appréciez le temps passé à le faire. Est-ce le temps passé dans le train? Est-ce la musique que vous écoutez dans l’auto? Est-ce la marche du midi? Est-ce le soir quand les enfants sont (enfin) couchés?

Respirer à fond

Suis-je la seule à ne pas bien respirer? Parfois, je prends une grande respiration comme si ça faisait deux minutes que je n’avais pas respiré. J’ai constaté que lorsque je prends le temps de faire les choses, quand je prends le temps d’apprécier mes petits plaisirs dans la vie, je respire mieux, plus profondément, comme si c’était relié.

Prendre le temps de respirer, ça fait un bien fou sur le corps et l’esprit. Essayez-le!

Finies, les excuses!

Est-ce que la phrase « Je n’ai pas eu le temps » fait partie de votre vocabulaire? De mon côté, je l’ai complètement éliminée depuis quelques années. Quelqu’un un jour m’a dit : « Le temps ce n’est pas quelque chose que l’on a, c’est quelque chose que l’on prend ».

Examinez combien de fois dans une semaine (pour certains c’est dans la même journée), vous utilisez l’excuse « Je n’ai pas eu le temps ». Changez-la pour « Je n’ai pas pris le temps ». Oh! Remarquez-vous toute la portée de ce changement? Un seul mot de différent dans la phrase et hop, vous devez maintenant assumer ce que vous faites de votre temps.

Identifier les bouffeurs de temps

J’ai un gros péché, c’est la télévision! Je ne calculerai même pas le nombre d’heures qu’elle est allumée par semaine, ça me ferait trop peur. Toutefois, aux prises avec cette impression que je gaspillais mon temps, j’ai décidé de réduire d’au moins 30 à 45 minutes mon temps de télé le soir avant d’aller me coucher. C’est un début! Qu’est-ce que je fais? Je vais me coucher, mais je ne m’endors pas tout de suite. J’ai commencé à méditer. Rien de compliqué, j’écoute de la musique relaxante et je trouve 3 à 5 choses que j’ai aimées dans ma journée.

Deux grands bénéfices à cette nouvelle pratique intégrée à ma routine : 

1. Ça m’oblige à trouver du positif, même dans mes « journées de marde » comme je les appelle affectueusement.

2. La gratitude est un sentiment puissant qui me permet de m’endormir plus sereinement. Ça a réglé mes périodes d'insomnie!

Le temps passe à toute vitesse. On en prend une bride, une parcelle, en espérant que ce que l’on en fait est utile et nous rend heureux.

Avez-vous pris le temps de prendre votre temps aujourd'hui?