Recharge tes super-pouvoirs

Sociofinancement 101 : Ce qu’il faut savoir avant de se lancer

27 juin 2016

Ces jours-ci, le sociofinancement (ou crowdfunding en anglais) a fait ses preuves et nous connaissons presque tous quelqu’un qui a financé un projet de la sorte. Des histoires à succès qui font rêver et qui, enfin, donnent aux idéateurs, inventeurs et entrepreneurs classiques ou sociaux une façon d’à la fois amasser des sommes en démarrage ou en pré-démarrage EN PLUS de faire connaître leur projet. 

Solution miracle! Facile! Excitante! Go, on se lance? 

Pas si vite. Attendez au moins à la fin de cette première semaine thématique au cours de laquelle nous publierons trois billets sur le sociofinancement, partageant quelques conseils de gens qui l’ont essayé, avec succès ou non.

Alors, néophytes et gens de projets, voici quelques pistes et conseils pour vous lancer avec plus d’assurance. On espère que vous serez alors en mesure de bien vous préparer… et de faire sauter la banque!

1. Assurez-vous que votre projet est mûr pour le sociofinancement. 

Qu'il ait été assez mijoté, qu'il soit assez circonscrit et pas trop large ou ambitieux. Une campagne de sociofinancement est à la fois une campagne de financement ET une campagne de promotion qui scellera dans la tête de bien des gens l'identité du projet, ses visées et son potentiel. On n'a qu'une chance de faire une bonne impression! 

Lorsque le projet existe déjà, il est pertinent de faire une campagne pour un projet précis (un nouveau produit, un évènement, etc.) versus un financement plus global. Plus c'est concret, plus c'est gagnant.

Il faut prévoir du temps pour bien préparer la campagne, clarifier et peaufiner la façon de présenter son projet et tester les contenus auprès de personnes dignes de confiance avant d'étaler le tout au grand jour.

Enfin, laisser murir son projet, c’est aussi s’assurer de son propre engagement envers celui-ci. Êtes-vous prêt à persévérer malgré les embuches et à mettre les efforts nécessaires pour livrer la marchandise? Une fois les gens derrière vous – et les dollars en jeu – il vaut mieux ne pas perdre la confiance alors établie en abandonnant tout parce que votre motivation ou votre intérêt s’est effrité. Le sociofinancement, c’est du sérieux.

2. Établissez un plan d’affaires sommaire

Vous pensez être prêts? Alors oui oui, il faut faire un plan d’affaires! Même pour la plus petite création. Pas d’inquiétude, vous aurez besoin d’une page seulement et ce n’est pas compliqué. 

Financer une nouvelle idée est plus risqué que financer un projet déjà entamé, puisque tant de variables peuvent changer quand un projet rencontre le marché pour la première fois. Toutefois, ça peut être une excellente façon de tester la réponse de votre public cible. 

Décrivez le but de votre projet, vos objectifs à court, moyen et long terme, une évaluation de vos coûts et, bien sûr, déterminez clairement à quoi serviront les fonds amassés, et ce, avec des estimations recherchées. Ce plan sera votre pierre angulaire et vous aidera à fixer votre objectif de campagne. Voici un modèle à télécharger.

3. Planifiez tout de suite l’après-campagne

Dans une campagne de sociofinancement, vous pouvez demander des dons, des prêts ou proposer des achats anticipés. Si vous optez pour le prêt ou les achats anticipés, il faut se préparer à livrer la marchandise aux investisseurs. 

Pensez à calculer vos coûts de production et à déterminer une échéance réaliste pour la livraison du produit ou le remboursement du prêt.

Pour mieux vous y attaquer, vous pouvez séparer votre production en blocs de ressources (coûts et temps) simples:

  • Matériel
  • Fabrication
  • Livraison

Voici quelques questions à vous poser : 

  • Quel montant d’argent est nécessaire pour couvrir tous ces coûts?
  • Combien de temps est nécessaire pour mettre sur pied le projet ou réaliser une unité de votre produit?
  • Combien de temps devrai-je investir par semaine et pendant combien de semaines?
  • De quelle aide aurai-je besoin après la campagne?
  • Qui pourrait m’aider?

Avec certaines plateformes, vous n’avez accès à vos fonds que si vous atteignez votre objectif. Avec d’autres, vous pouvez accéder à tous les fonds amassés, même si l’objectif n’est pas atteint. Si vous choisissez cette option, ou si vous avez besoin d’un très gros montant, il peut être prudent d’explorer en parallèle d’autres formes de financement pour compléter votre objectif comme la recherche de commanditaires, des prêts auprès d’institutions financières, économies personnelles, etc. 

Enfin, ne sous-estimez pas l’ampleur du boulot! Ce n’est pas qu’une campagne, c’est le début de la concrétisation de votre projet. Soyez prêts et préparez un échéancier solide qui alloue du temps pour les imprévus. La bonne gestion de votre argent et votre temps est le point de départ de la relation de confiance qui se créera avec les donateurs et votre réputation sera lourdement affectée par les résultats de vos évaluations.

Plus d’un projet a apparu dans les médias pour les mauvaises raisons, comme le projet Zano, qui, malgré un financement de plusieurs millions, n’a jamais livré sa promesse aux investisseurs.

4. Préparez un programme de récompense

Le programme de récompenses à échelon est au cœur du fonctionnement de la majorité des plateformes de sociofinancement. Même pour les projets philanthropiques, les donateurs apprécient recevoir un cadeau symbolique pour leur contribution. D’un simple remerciement pour petit don jusqu’à une extravagante récompense pour ceux qui voudraient vraiment y mettre le paquet, il vaut toujours mieux offrir une bonne sélection au niveau des contributions possibles. Vous aurez plus de chance d’atteindre les publics de tous budgets. Consultez les campagnes passées sur les différentes plateformes pour voir des exemples et vous inspirer (dont celle-ci ou celle-là auxquelles les filles des inspirés ont travaillé ou encore la campagne de Laura, Marie-Andrée ou Edith, trois membres de la communauté des inspirés.) 

N’oubliez pas que la production et l’expédition des récompenses doit être calculée dans votre budget!

5. Informez-vous sur les plateformes de financement participatif.

Chaque plateforme a ses caractéristiques particulières. Rechercher des informations sur la manière dont les montants récoltés sont traités si l’objectif est atteint, ou pas, le public cible, les types de projets acceptés et le taux de succès. Pour vous aider, nous avons préparé un résumé des plateformes de sociofinancement et de leurs spécificités à télécharger.

6. Préparez-vous à raconter votre histoire.

Cela peut prendre plusieurs jets avant d’en arriver à un récit authentique, engageant, drôle, émouvant, concis, éloquent et surtout….passionné! 

Préparez-vous à produire du contenu vidéo et photo tout au long de la campagne pour tenir vos donateurs informés du projet. Si vous n'avez pas les compétences ou l'équipement nécessaire, recrutez un ami et assurez-vous que la qualité y sera (environnement éclairé, couleurs franches, dynamisme, formats, etc.).

L’aventure du sociofinancement est intense et amène son lot d'émotions, assurez-vous de mettre en place les canaux pour faire vivre l'aventure à vos donateurs qui prendront plaisir à suivre l'évolution avec vous et à se sentir « partie prenante » du projet.

Vous devrez faire un usage bien dosé des médias sociaux et solliciter votre réseau avec juste la bonne insistance pour vous faire voir. C’est tout un art! N’hésitez pas à consulter des amis qui travaillent en communication pour vous appuyer et/ou valider votre plan de match.

Assurez-vous également que la campagne soit suffisamment longue pour vous faire connaître et atteindre vos objectifs, mais aussi relativement courte, parce que l'effet d'entraînement et le buzz peuvent s'essouffler rapidement. Sans compter que les efforts de promotion et de communication devront être soutenus tout au long de la campagne, ce qui peut être très exigeant pour le porteur de projet – d’où l’importance d’avoir un plan établi à l’avance et bien réparti sur toute la période. C'est intense, une campagne de sociofinancement!

8. Préparez-vous à livrer la marchandise.

Si votre campagne réussit et que vous atteignez vos objectifs, bravo! Il faut maintenant mettre votre idée en production. C’est une étape délicate pour plusieurs projets et qui peut demander de l’accompagnement, car la mise en marché d’une idée, ça demande de la structure. La Ruche, Ecloid et autre peuvent offrir l’aide de bénévoles et d’experts en entrepreneuriat. 

Parce que oui, une fois prêt à lancer la campagne, vous vous sentirez plus comme un entrepreneur que comme un idéateur ou un inventeur. C’est le but!

9. #ROCKIT

Dans le prochain billet, on passe au plan de promotion. On vous aidera à rocker votre campagne avec des conseils pour avoir un plan de communication d’acier. Puis, vous aurez l’occasion de mieux connaître des entrepreneurs inspirants qui témoigneront de leurs parcours avec le sociofinancement. 

On a hâte de voir vos campagnes! 

 

Consultez le reste de notre dossier sur le sociofinancement :
Rocker la promotion de sa campagne
Sociofinancer leur projet, ils l'ont fait!

 

Les billets des semaines thématiques sont écrits en co-création!
Recherche : Souni Bélanger, Julie Tremblay-Potvin, Soraya Claire, Anne-Laure Favereaux
Rédaction : Souni Bélanger
Édition : Julie Tremblay-Potvin