Recharge tes super-pouvoirs

Mon coming-out comme slasheuse

30 novembre 2016

Qu’est-ce que tu fais dans la vie? Généralement, c’est la question qui succède « c’est quoi ton nom et d’où tu viens ». Comme j’ai plusieurs occupations et passions, je ne sais pas par où commencer pour répondre à cette question inévitable. Il est impossible pour moi de répondre par un titre de profession puisque je porte plusieurs chapeaux et je ne me définis pas uniquement par un titre. Le seul titre que j’occupe est le suivant : Amoureuse de la Vie. C’est celui qui me représente le mieux. Un autre terme qui peut aussi me définir est slasheuse. Pour expliquer brièvement, slasheuse est un terme qui désigne une personne qui occupe plusieurs professions et cultive ses passions. Le slash est employé pour séparer plus d’un élément. Dans cette optique, il est utilisé pour l’énumération des occupations et passions que conjugue la personne. 

En parlant avec d’autres slasheurs, j’ai pris note de certains constats. S’improviser un mode de vie, c’est optimiser sa liberté. Plus précisément, c’est se donner le droit d’assumer sa polyvalence, et ce, en toute authenticité. Être slasheur, c’est de ne pas se limiter à uniquement faire un métier. C’est de mettre à l’avant-plan ses intérêts et ses compétences au profit de son développement personnel et à la fois professionnel. Ensuite, c’est de concevoir un horaire à son image. Ce mode de vie ne convient pas à tous les gens parce qu’avoir plusieurs occupations, c’est stimulant, mais ça peut aussi devenir essoufflant si l’on ne gère pas adéquatement son agenda. Il faut alors savoir prioriser. Certains slasheur peuvent éprouver de la difficulté à expliquer à leur entourage tous leurs slashs. Il n’est donc pas toujours évident pour certains de s’afficher comme étant «slasheurs». Il arrive alors par moment d’oublier des slashs…

À mon sens, je ne peux pas uniquement me limiter à avoir une ou deux occupations. Pour moi, la vie doit être vécue à fond. J’embrasse l’idée de continuer à vivre ainsi parce que c’est le mode de vie qui garantit mon bonheur. Et, ne faut-il pas dessiner une vie qui nous ressemble après tout? Lorsque je suis allée au collaboratoire automnal organisé par les Inspirés en octobre dernier, j’ai eu le plaisir de rencontrer une autre slasheuse qui m’a relevé le défi d’écrire cet article parce qu’on entend très peu parler de ce terme, bien qu’il y ait de plus en plus de slasheurs, semble-t-il, avec l’arrivée des nouvelles technologies. Alors, voilà, le défi a été relevé! En écrivant ces mots, j’ai l’impression de faire mon coming out comme slasheuse. Cela dit, s’il y a d’autres slasheurs qui souhaitent échanger sur ce sujet, j’aurai le plaisir de vous lire et d’échanger. 

Désormais, je m’identifie comme une slasheuse assumée. Je suis donc pigiste dans le domaine des communications / rédactrice / artiste-peintre / créatrice de bouquet de fleurs /…! Je suis convaincue que d’autres slash s’ajouteront au fil des années et j’accepte à bras ouvert ma curiosité et ma soif de vivre. Bref, je ne peux plus retourner en arrière…

Vive les slashs /!/!\!\