Recharge tes super-pouvoirs

Mon septième cycle de vie

25 janvier 2017

Dernièrement, je suis tombée sur un livre qu’une amie m’avait offert lors de mon 26e anniversaire. Ouf, cela fait déjà 7 ans! Le livre intitulé Tout est dans l’attitude de Jeff Keller a fait écho en moi comme si je venais tout juste d’en finir la lecture. Une multitude de souvenirs me sont revenus en mémoire. J’ai lu la dédicace de cette amie à qui je ne parle plus aujourd’hui, faute de temps et d’horaire incompatible :

 «Avec beaucoup d’amitié et d’amour, j’espère que ce choix sera fructueux pour les années à venir.» 

Katie, si tu lis ces lignes, j‘en profite pour te saluer et te remercier pour ce précieux cadeau que tu m’as fait. Il m’a apporté à cette époque et encore aujourd’hui des outils pour transformer mon discours intérieur en action concrète et orienter mes pensées vers le positivisme et le succès. 

Le passage

Je suis d’avis qu’il y a dans la vie de chacun d’entre nous des moments, des livres, des mots, des gens qui sont placés sur notre chemin pour nous faire grandir et nous amener à nous dépasser. Il y a de ces instants où on est conscient que l’on traverse un passage qui nous mène vers un nouveau cycle de vie. À cette période, le 30 janvier 2009, je traversais un cycle : celui de la jeune adulte à l’adulte, quoiqu’un peu immature.

Je venais de terminer mon baccalauréat en administration des affaires, concentration tourisme, je (me) cherchais désespérément un emploi dans mon domaine qui puisse combler mes grandes aspirations. En y repensant 7 ans plus tard, j’étais loin de savoir ce que je voulais vraiment. J’étais persuadée de savoir ce dont j’avais besoin, mais dans les faits, je n’en avais strictement aucune idée!

L’école de la vie

Pendant ces années, j’ai beaucoup appris. Je me suis trompée, souvent. J’ai travaillé dans différents secteurs, j’ai occupé de nombreux emplois, j’ai vagabondé à travers le monde et j’ai rencontré des gens inspirants, parfois un peu moins. Une chose est sûre, je n’ai aucun regret. J’ai le sentiment d’avoir suivi la route sinueuse qui m’était destinée. Je me suis permis de fréquenter l’école de la vie.

En tombant sur ce livre de Jeff Keller, tout est soudainement devenu clair. J’ai vu défiler les 5 derniers cycles de ma vie : mon enfance heureuse, mon adolescence frivole, mon entrée dans le monde des adultes, ma vie de Tanguy (oui, je m’assume : j’ai quitté le nid familial à 27 ans) jusqu’à ma vraie vie d’adulte, au cœur d’enfant.

Un nouveau cycle

Nous y voilà, à l’aube de franchir une autre étape, un nouveau cycle de la vie. Je suis pleinement consciente que tout ce que j’ai vu, vécu (et vaincu), m’a amenée à être la personne que je suis aujourd’hui. Sans ces mille et une embûches, je ne crois pas que j’aurais eu le courage d’emboîter le pas dans ma vie d’entrepreneure. Si je l’avais eu trop facile jusqu’ici, est-ce que j’aurais eu l’audace de me lancer en affaires? De prendre des risques? De tout donner ; temps, argent, énergie pour réaliser mes idéaux?

Les morceaux du puzzle se rassemblent doucement. Tel un entonnoir, la transition vers le prochain cycle de ma vie se précise par le filtre naturel de mes valeurs, mes décisions et mes ambitions.

À l’approche de cette nouvelle phase de ma vie, celle que je rêvais dans le passé et que j’atteins presque aujourd’hui, je comprends réellement que tout est dans l’attitude!

Et j’ajouterais, dans la gratitude.

Merci la vie.