Recharge tes super-pouvoirs

Qu’est-ce que le timing et comment y survivre en 3 conseils

15 mai 2017

Il a deux semaines, je commençais à questionner les gens autour de moi sur le phénomène du timing. En fait, je souhaitais surtout l’engendrer, essayer de le mettre en branle dans ma vie. Le timing est un drôle de concept avec lequel vous êtes sûrement déjà familiers. Ce terme a plusieurs significations, même en anglais et aussi lorsqu’on le traduit en français. Le dictionnaire Merriam-Webster l’explique comme étant « l’habileté de choisir un moment précis pour effectuer une action, en raison de son effet optimal [traduction libre]». On peut aussi penser à une conjoncture d’événements qui facilite leur déroulement ou développement.

Malgré tout, on y retrouve une certaine ambiguité, comme si ce que l’on tentait de définir ne pouvait pas l’être réellement. Une chose est sûre, c’est qu’il a rapport au temps qui défile sans que l’on puisse le saisir, l’arrêter ni le contrôler. 

Au fil de mes questionnements, plusieurs allégories m’ont été proposées. J’ai retenu celle qui présentait le timing comme étant l’ingrédient magique en cuisine : le sel. Celui qui permet de rendre un plat acceptable à extraordinaire, comme de la fleur de sel sur des brownies, ou sur des tomates, buffalo di mozzarella et basilic. C’est l’ingrédient qui donne un sens, un chemin aux événements. Ainsi, quand il se manifeste, ces événements de la vie répondent alors à un besoin ou à un questionnement et pointe vers une direction. 

De fiction à réalité

Et puis, au fil des questionnements, le phénomène que je souhaitais explorer s’est finalement produit. Tout ce qui était le plus stable, l’emploi, l’amoureux, le foyer, cette cellule qui constitue plus ou moins les assises d’une vie, s'est retrouvée sans dessus-dessous. En un semaine, ma vie a fait un virage en épingle. Des bonnes nouvelles, d'autres moins... quand même c’est comme se prendre un râteau en pleine poire au moment où l'on s’y attend le moins. Enjoy the ride

Ce que j’ai compris, en sortant enfin la tête de l’eau après autant de bouleversements, c’est que je concevais le timing comme une finalité en soit. Comme si tout allait rentrer dans l’ordre grâce à lui. Alors que le timing c’est de savoir que la vie nous propose parfois des situations ou des opportunités inattendues qui nous amènent à sortir de notre zone de confort. Face à ces moments d’ambiguïtés, on doit prendre la décision de surfer la vague ou de passer son tour pour les bonnes raisons.

Voici 3 conseils pour survivre lors que la vague viendra à vous :

1. Toujours effectuer des choix et réagir aux situations soulevées en se rapprochant le plus possible de ce que l’on souhaite accomplir. Il faut cultiver votre jardin, votre objectif ou votre rêve par vos gestes (lecture, réseautage, demander de l’aide, poser des questions etc.) pour vous donner les outils nécessaires afin de faire ce que vous voulez lorsque viendra le bon moment.

2. Il est souhaitable de prendre les événements comme ils viennent et selon votre rythme personnel. Mieux vaut surfer que d’avaler une bonne gorgée d’eau.

3. Faites des activités qui vous font du bien pour votre corps et votre esprit afin de vous recentrer. Ces activités vous aideront à vous connecter à votre intuition. Votre force s’y retrouve.  

Parfois, tout tombe en même temps, et on doit rider la vague, être prêts à la surmonter. Et la manière dont on y réagit est la représentation du travail effectué en amont, de notre apprentissage antérieur. Ne pensez pas que cette conjoncture d’événements est de tout repos, au contraire! Alors préparez-vous!

 

* Merci à Myriam Nickner pour les pistes de réflexion, le dialogue et la correction!