Recharge tes super-pouvoirs

Choisir votre « gut feeling », le temps d'un pile ou face

01 novembre 2017

 

Il a de ces journées où nous ne savons pas comment nous nous sommes rendus où nous sommes. On regarde derrière, en se demandant comment on a bien pu aboutir ici, où on a bien pu bifurquer. Quelles décisions ont forgé l’endroit où je me trouve actuellement? Était-ce volontaire? Conscient? Suis-je ici parce que je l’ai voulu, ou par la force des choses?

Le destin, ou prendre action?

Dans les derniers mois, j’ai réfléchi sur les deux côtés d’une médaille : le déterminisme, qui dit en fait que toute notre vie est tracée d’avance et peu importe si on croit en tenir les rênes, il n’en est rien. Et l’autre, que nous sommes les seuls maîtres décideurs de nos actions. Que nous avons le pouvoir de changer le cours de notre vie, par les croisements de chemin et les choix que nous prenons. ( N-B : Évidemment, je le mets dans mes propres mots, ne m’en tenez pas rigueur).

Les deux me semblent justes, dans une certaine mesure. J’aime croire que rien n’arrive pour rien, mais j’aime aussi savoir que j’ai le pouvoir de tout changer. Vous me suivez toujours? Je suis une mer de contradictions et je gaspille peut-être trop de temps à réfléchir à ce que je veux/vaux.

La vingtaine, ce spectre empli de décisions importantes! 

C’est peut-être dû à mon âge (27!), car j’ai la grande impression que les décisions «importantes » se multiplient, ces jours-ci. C’est un âge crucial pour choisir une trace. Est-ce qu’on veut des enfants… maintenant? Je ne peux pas attendre éternellement non plus… Et si mon emploi ne me convenait pas du tout? Devrais-je le quitter? Mais si je veux des enfants, je dois rester? Mais en même temps… je souhaite voyager! Et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’on reste des mois dans le déni, l’indécision et l’impression de ne pas avancer, de gaspiller, de regarder sa vie. Mais alors, comment s’assurer de faire les bons choix? D’être en cohésion avec ce qu’on souhaite le plus ardemment, ce qui nous semble le mieux? Vous le savez, ce n’est jamais aussi clair.

Le temps d'un pile ou face, pour vous sauver la face!

Or, récemment, alors dans une période telle que celle-ci, j’ai lu quelque part que si nous prenions toutes les décisions de notre vie en jouant à pile ou face, nous saurions exactement où aller, quoi faire. N’est-ce pas un peu niaiseux risqué de baser ses choix de vie, aussi importants que ceux d’avoir des enfants ou de retourner à l’école, par exemple, sur une pièce de 25 cents? Bien sûr que ce l’est. Le principe réside en ceci : dans le très court laps de temps où le sou est dans les airs, vous saurez exactement ce que vous voulez. Et ainsi soit-il. Votre gut feeling sera tellement fort que vous saurez.

Vous voudrez très intensément que la pièce tombe d’un côté ou de l’autre de cette pièce. Ça ne durera qu’un bref instant, où le temps se suspendra, où la décision se prendra d’elle-même. Et peut-être que le 25 cents tombera de l’autre côté, et à ce moment-là, il n’en tient qu’à vous de savoir écouter la petite voix en vous.