Recharge tes super-pouvoirs

Enseigner aujourd’hui, qu’est-ce que cela veut dire pour moi ?

28 novembre 2017

 

Ce qu’est réellement l’enseignement dans un cadre très classique

J’ai enseigné dans le système scolaire français durant une dizaine d’années. Un choix sciemment fait : je souhaitais exercer un métier qui ait du sens sur le plan social et humain. Idéaliste, sans doute un peu trop, je voulais apporter ma pierre à l’édifice et faire en sorte de donner au maximum d’enfants les mêmes chances de réussir. A ce titre, l’image de l’enseignante que je devais incarner était celle d’une personne fiable, sérieuse, garante du savoir, de la sécurité, de la bienveillance au sein de la classe. C’est un défi à relever chaque jour. Tenir une classe, c’est physique ! 

Enseigner devient alors une mission annexe à celles que l’on a à accomplir au quotidien : écouter parents et enfants, secourir, discuter, débattre en sachant que la hiérarchie aura le dernier mot, régler les conflits, gérer de l’administratif pesant et inutile le plus souvent… Tous ces à-côtés rendent difficile l’acte d’enseigner sereinement. Cela devint pesant alors qu’au départ c’était une joie pour moi ! Petit à petit, j’ai compris que ce cadre allait finir par m’étouffer si je ne changeais pas d’air…

 

Ce que je voudrais transmettre, quel est mon fil rouge?

Se reconvertir après une carrière dans l’enseignement n’est pas toujours chose aisée. La reconversion n’est d’ailleurs pas un long fleuve tranquille, quel que soit le parcours qu’on a derrière soi. J’ai pris du temps pour avoir le recul nécessaire sur cette expérience et faire le point : qu’est-ce que j’avais aimé en tant qu’enseignante et que je voulais retrouver dans mon futur métier ? Qu’est-ce que je regrettais de ne plus pouvoir faire ? 

Assez rapidement, j’ai pu cerner le fil rouge : créer était pour moi indispensable, presque vital. Et faire créer les autres aussi. C’est assez simple au fond : regardez dans votre métier actuel, dans votre vie actuelle, ce que vous avez le plus de plaisir à faire avec le plus de facilité. C’est bien souvent ce pour quoi vous êtes doué ! J’aimais créer de nouveaux projets pédagogiques, j’aimais enseigner la musique et l’anglais aux enfants. Je voulais consacrer le plus de temps possible à cela : transmettre mon amour de la musique et en particulier du chant, dans une optique créative !

 

Permettre l’épanouissement et l’émerveillement 

C’est ainsi que j’ai redéfini ma nouvelle activité : je ne me considère plus tout à fait comme enseignante mais plutôt comme accompagnatrice. Nous sommes tous élèves de la vie, j’ai autant à apprendre des mes « élèves » qu’eux de moi. De plus, dans ma façon de travailler qui privilégie la création et la co-création, je suis là non pour transmettre uniquement mais pour guider simplement. Mes séances de chant ne sont pas des cours à proprement parler mais des ateliers : on expérimente, on propose, on ose… Bien sûr, je suis là pour poser un cadre, des consignes, pour montrer des exemples. 

Je suis présente pour assister les personnes, les encourager, jusqu’au moment où ils osent lâcher prise et libérer leur voix devant les autres. Et c’est ainsi que j’aime décrire ma voie à moi : j’offre un espace-temps balisé de façon bienveillante et sans jugement, pour qu’au terme de quelques exercices, toujours effectués dans un esprit ludique, on puisse accéder au plaisir de chanter librement. Voilà comment je suis passé d’un enseignement classique à de l’accompagnement plus large. 

Et c’est toujours avec un peu d’émerveillement que j’assiste à la surprise, au rire, à la fierté, à la joie qui se dégagent de ces moments d’enseignement du chant, dans lesquels les gens se révèlent à eux-mêmes et repartent plus légers.